Hypnose / PNL

Hypnose / PNL

Combien de temps dure une thérapie brève ?
En fonction du symptôme à travailler, le nombre des consultations varie, bien souvent, entre 1 et 5 séances.

 

Quel genre de symptôme peut-on régler sur des durées aussi courtes ?
La majeure partie des symptômes qui ont une origine psychologique, qu’il s’agisse de phobies, de dépendance (alcool, tabac, nourriture, etc.), d’une souffrance due à une séparation, un décès, d’une angoisse, d’un stress, d’un problème de poids, etc. (liste détaillée sur l’onglet : Domaines d’intervention).

 

Comment peut-on changer aussi vite ?
Les thérapies brèves sont des thérapies orientées solution. Cela signifie que, plutôt que de chercher à analyser pourquoi le symptôme est présent, nous cherchons tout simplement la solution pour s’en libérer.

 

Mais pour pouvoir régler un problème, ne devons nous pas tout d’abord connaître sa source ?
Des tas de personnes ont bien conscience de ce qui a déclenché leur symptôme. Pour autant, leur mal-être est toujours présent en elles. En thérapie brève, plutôt que de rechercher consciemment ce qui a déclenché le symptôme et de se risquer à une mauvaise interprétation, nous partons du principe très logique que notre inconscient le sait forcément, puisque c’est lui qui l’a créé pour nous protéger à sa manière, faute de mieux !
Oui, cela vous surprend certainement ! Et pourtant, il existe ce que l’on appelle « le bénéfice secondaire ».
Par exemple, l’inconscient pourra créer des compulsions alimentaires chez une personne, dans le but de la soulager d’un mal-être ou d’un stress trop important. Et là, vous vous demandez certainement où peut bien se trouver l’avantage alors que cette personne souffre pourtant de compulsions, n’est ce pas ?
La réponse est simple ! L’inconscient fonctionne dans l’instant, et non dans l’analyse comme le mental.
Ce qui compte pour lui, c’est l’instant précis où la personne a besoin de se soulager de son mal-être. La compulsion est donc une réponse de l’instant, même si elle n’est pas bonne sur le long terme.
Il suffit donc de solliciter l’inconscient pour qu’il aille trouver des ressources naturelles en la personne afin que le symptôme n’ait plus lieu d’être et donc, disparaisse de lui-même.

 

Et qu’en est t’il d’un symptôme qui serait présent depuis plusieurs années ?
Au même titre qu’un ordinateur, le cerveau humain fonctionne avec des programmes (nos apprentissages, nos conditionnements, nos expériences, etc.). Tout comme il nous est facile d’accéder à un programme très ancien pour le mettre à jour ou le supprimer, de même, nous pouvons agir sur le symptôme pour créer le changement.

 

Cela paraît trop simple !
Effectivement, à la base, nous avons tous sans exception les moyens d’accéder rapidement et simplement au changement. Ce qui complique les choses, c’est « juste » notre mental. Dès que nous souffrons d’un mal-être, nous cherchons à comprendre, à analyser, à décoder, à vouloir contrôler avec notre mental. Or, la réponse se trouve uniquement au niveau de l’inconscient, puisque, comme nous l’avons évoqué plus haut, c’est lui qui a créé le symptôme ! C’est d’ailleurs ici que réside la force de l’hypnose.

 

Et pourquoi l’hypnose est si efficace ?
En soi, l’état d’hypnose n’a rien d’extraordinaire puisqu’il s’agit d’un état naturel que nous traversons tous, plusieurs fois par jour, sans même le savoir. Ce qui est extraordinaire c’est ce que permet cet état : relâcher le mental, tout simplement ! Lorsque le mental est à l’écart, nous pouvons en effet accéder plus facilement aux ressources de notre inconscient pour créer le changement.

2 bis rue de cherbourg
94360 Bry sur Marne
(10min de Paris Nation par RER A)

Email : patrick.aich@hotmail.fr
Tél : 06 64 75 44 10

CONSULTATIONS SUR RENDEZ-VOUS

Séances de thérapie par l’hypnose sur Paris Ile de France.
Coaching individuel
(consultations à distance (téléphone, Skype, WhatsApp, etc.)

CONSULTATIONS A DOMICILE
Déplacement sur rendez-vous à Paris et en Ile de France

Réseaux sociaux

     

Panier

Top